Thomas Ambert a affolé la défense de Nissan dimanche.  © Ph.R.

Thomas Ambert a affolé la défense de Nissan dimanche. © Ph.R.

S’il y a bien un village qui peut s’approprier le slogan du Conseil général « La terre des deux rugby », c’est bien Pia. Cet irréductible village salanquais possède depuis des années l’une des meilleures équipes françaises à XIII.

Le XV, lui, vit dans l’ombre de son cousin treiziste. Quand on parle de l’US Pia XV, on pense à son école de rugby avec son président Robert Daniel. Désormais, il faudra évoquer l’équipe seniors, la seule formation masculine du comité Pays Catalan encore en course pour un titre de champion de France des séries.

Dimanche à Leucate, les Pianencs ont fait forte impression face à Nissan-Colombiers, une équipe héraultaise invaincue jusqu’alors. Les Héraultais ont été battus 34-15 par une formation salanquaise qui a envoyé du jeu, surtout derrière avec une ligne de 3/4 treiziste. Avec un Thomas Ambert qui a donné le tournis à la défense de Nissan. Le finaliste de la dernière Coupe de France à XIII a rejoint l’USP pour le village et les copains. Témoignage.

Lire la suite sur le site de l’Indépendant.