Photo RMD agency

Photo RMD agency

 » Nous avons craqué physiquement, Lézignan mérite sa victoire  » : Arty Shead a tout dit, ou presque. Dominateurs une heure durant, les Pianencs ont ensuite été débordés par des Lézignanais pas au mieux jusque-là, car bousculés par les poids lourds adverses, mais suffisamment patients pour terminer cette belle finale tambour battant.
Ce qui leur aurait peut-être été interdit, si Pia avait mieux concrétisé sa domination territorialle, l’espace de la période initiale. Or,  » l’essai inscrit par Lézignan juste avant la pause a remis nos adversaires dans la partie « , regrettait Maxime Grésèque, une fois encore l’animateur numéro un d’un ensemble salanquais plus séduisant que réaliste. Car Lézignan perdait beaucoup de ballons, et Pia ne parvenait pas à les utiliser au mieux. Témoin ce super mouvement dirigé par Nabil Djalout et Fred Cermeno (22), ou cette passe de Grésèque faisant frissonner la défense audoise (25).
Les Salanquais se contentaient ainsi du superbe débordement de Neale Wyatt engendrant la conclusion de Grésèque, lui-même au départ de l’action (9), et du tranchant affiché par Thomas Ambert (31), au relais de Wyatt, cette fois encore performant.

Lire la suite sur le site de la FFRXIII.