Les Catalans, auteurs de neuf essais, n’ont laissé aucune chance aux salanquais dans ce derby à sens unique.

Les Catalans, auteurs de neuf essais, n’ont laissé aucune chance aux salanquais dans ce derby à sens unique.

FINALE DE LA COUPE LUC NITARD. Saint-Estève/XIII Catalan s’est offert un premier titre en décrochant la Coupe de France face à des Pianencs très vite, trop vité dépassés 54 à 24.

 

FICHE TECHNIQUE
Pia 24
St-Estève-XIII C. 54
A Domec. Mi-temps 26 à 8 – Arbitre M. Ségura, 3500 spectateurs.
Pour Pia : 4 essais Parent (14), Janicot (56), Gimenez (65), Crespo (76), 3 transformations (14, 56, 65) et 1 pénalité M. Gimenez (20).
Pour St-Estève-XIII Catalan : 9 essais Miloudi (6, 23, 33), Scimone (25), Garreta (42), Bouchareb (52), C. Salgues (60, 69, Cyriaque (79), 8 transformations (6, 23, 25, 33, 42, 52, 69, 79) et 2 drops J. Guasch (11, 16).
PIA. R. Djalout – E. Billerach, Paloffis, Berga, Parent – (o) Jacquet, (m) M. Gimenez – Matouk – Janicot, Meye – Baixas, Belkhiri, Delpech. Sont entrés : Gonzalez, Mir, S. Crespo, Lopez.
SAINT-ESTÈVE-XIII CATALAN. J. Nègre – Doutres, Miloudi, C. Salgues, Mekaoui - (o) Boudebza, (m) J. Guasch – Madani, Borras, Scimone – Margalet, Cordoba, J. Salgues. Sont entrés : Cyriaque, Bouchareb, Garreta, Torrès.
Les «sang et or» sont les premiers a entrer dans la finale. Les avants creusent les tranchées dans le camp salanquais. Guasch et Boudebza varient le jeu et Miloudi en coin plante facilement le premier essai de la partie. Mais lesCatalans se voient déjà trop beaux. Alors Parent intercepte le cuir et file derrière les poteaux. La finale est lancée, Pia est dans le coup et le fait savoir.
La jeune garde «sang et or» fait aussi preuve d’une surprenante maturité. Joan Guasch claque deux drops, histoire de gratter quelques précieux points. Et le cadet de la fratrie des Guasch est bien inspiré. Pia roi du contre avance avec Paloffis et Belkhiri. Mike Gimenez profite de l’occasion pour passer la pénalité de l’égalité parfaite (8-8).
Mais Joan Guasch joue juste. Il place sur orbite la fusée Miloudi. Ce dernier accélère. Le mal est fait, la défense est prise à contre-pied. Saint-Estève-XIII Catalan reprend les commandes de la partie. Pia trop maladroit court après le ballon. Djalout se manque, une aubaine pour Scimone qui corse la marque (20 à 8). Pia sans baisser la tête recule, Miloudi encore lui passe ses vis à vis en revue et assomme un peu plus l’adversaire du jour.
Cavalier seul
La seconde période voit les joueurs d’Aggéry et de Guasch poursuivre leur entame de rêve. Pia lutte, mais les «sang et or», vifs et opportunistes accentuent rapidement leur avance.
Mike Gimenez réduit le score, mais les Catalans sont dans la place et déterminés à leur ravir leur butin. Pia perd donc sa seconde finale de file et Saint-Estève-XIII Catalan goûte à nouveau au parfum du titre. Les deux adversaires du jour se retrouveront la semaine prochaine, lors du premier tour des play-offs.
Bruno Onteniente

 

Maxime Berga (Pia) : «Nous ne nous sommes pas montrés à la hauteur de l’événement, nous avons tout le temps subi, nous sommes tous passés au travers, c’est évidemment regrettable mais il n’y a rien à dire sur l’issue de la partie. Les Catalans étaient plus forts et nous, nous n’avons jamais fait le nécessaire pour les contrarier ».
José Garcia (entraîneur de Pia) : «Cet après-midi une chose est certaine les meilleurs ont gagné. L’envie était du côté des «blancs» et quand on rajoute à cette envie leurs qualités techniques, il nous a été complètement impossible de contrarier l’escadre catalane. Je regrette que certains garçons ne se soient pas investis à la hauteur de ce que représentait cette finale pour notre club. Maintenant c’est terminé, il va falloir passer à autre chose et se concentrer sur les phases finales».
Guilhem Aggéri (entraîneur de St-Estève-XIII Catalan) : «Nous avons réussi notre finale en prenant immédiatement le commandement. Notre première mi-temps a été très bonne, nous avons rapidement pris le score en main. Au cours du deuxième acte, on gère peut-être un peu trop tôt la partie en faisant preuve de trop de facilité.Maintenant, les garçons méritent toutes nos félicitations. Cela ne fait pas si longtemps que nous travaillons vraiment ensemble avec ce groupe, ils ont gagné aujourd’hui et ils se préparent pour demain».
Maxime Guasch (entraîneur de St-Estève-XIII Catalan): «Je suis ravi d’avoir remporté cette finale,elle récompense le travail que nous effectuons maintenant depuis deux mois. Jusque-là nous avions connu trop de pépins physiques pour travailler sereinement avec le groupe. Les garçons ont assimilé en un temps record tout ce que nous voulions leur faire passer, ils sont aujourd’hui justement récompensés de leurs efforts. Cette équipe a de l’avenir ».
Steve Deakin (entraîneur des seniors du XIII Catalan St-Estève): «Je suis très content pour les deux entraîneurs qui s’investissent beaucoup auprès de cette équipe. Le seul regret vient du nombre de fautes que les joueurs ont encore commis, Pia s’est accroché et est revenu un moment dans la partie alors que l’équipe catalane était beaucoup plus forte. Aujourd’hui il faut fêter le titre, mais dès demain il faut se remettre au travail ».
Jean-François Albert