P1140963 [Miniature WP]Pia a décroché hier à Gilbert-Brutus le quatrième titre de son histoire en dominant Saint-Estève/XIII Catalan 33 à 26. Les joueurs de Benoît Albert et de Patrick Albérola succèdent à ceux de l’ASC au palmarès.Six ans après, SM Pia devient à nouveau champion de France de rugby à XIII. La réserve des Dragons a longtemps contesté le sacre du voisin Salanquais, mais en six petites minutes, Pia a fait la différence. Un laps de temps durant lequel Saint-Estève/XIII Catalan n’y était plus concédant dix-huit points. Et pourtant, à la pause, les Baby Dracs mènent 10 à 8. Si Soubeyras au soutien de Vaiotu est le premier à se mettre en évidence, Maria en force amorce la révolte de la jeune garde. Pia, sous pression, ne parvient pas à poser les bases de son système. Jamil joue les déménageurs autour des tenus et Joan Guasch tente à merveille un petit côté, devenu gagnant après la prise de balle rageuse de Raguin.

Grésèque plie les débats

PHOTO/Photo P. R.

PHOTO/Photo P. R.

Pia rejoint les vestiaires en ayant bien conscience que le sujet n’est pas maîtrisé. Saint-Estève ne le sait pas encore, mais l’équipe a déjà laissé filer la victoire. Steve Deakin aussi : « A la pause, on pouvait rentrer avec plus de points en notre faveur, mais c’est comme ça. On voulait continuer le match comme nous avons fini la première période, au lieu de ça, on a fait que défendre et on s’est mis dans le rouge ». Effectivement, Saint-Estève/XIII Catalan tombe de précieuses munitions dès l’entame. Il n’en faut pas plus. Grésèque sort du trou. En six minutes, il envoie Cooper par deux fois puis Soubeyras à l’essai. Le côté gauche explose le verrou défensif des ‘sang et or’. Maxime Grésèque avait préparé son coup : « Au lieu d’attendre l’exploit d’un coéquipier, on s’est enfin mis à jouer en équipe. On a appliqué les schémas techniques préparés et c’est passé ». Pia mène alors 26 à 10. On approche de l’heure de jeu, mais l’adversaire ne lâche pas. Raguin passe en force, malgré la grosse débauche d’énergie et l’omniprésence d’Andrew Bentley autour des tenus. L’ancien Dragon use ses vis-à-vis et défend à tour de bras. Avec lucidité, Grésèque claque un drop, il offre un matelas de treize points aux siens. Joan Guasch, capitaine courageux, accompagné de Barthau et de David Guasch, rêve encore d’un impossible retour. Alors, Ahlalou entretien le suspense avec un essai au pied des poteaux. La fin de match est intense, Saint-Estève/XIII Catalan essaie de retarder l’échéance, d’arrêter le temps aussi, mais SM Pia a de l’expérience. Mataka plante le cinquième essai des siens, offrant celui de la délivrance. Joan Guasch veut y croire encore et récupère une offrande de Swain, qu’il dépose au pied des poteaux. La course-poursuite est terminée. Le mot de la fin revient à l’entraîneur de la réserve des Dracs, Steve Deakin : « On termine à cinq essais partout, c’est les transformations de Grésèque qui ont fait la différence, la seule entre les deux équipes sur quatre-vingts minutes ». Pia, le leader de la phase régulière, peut exulter. Le titre revient sur les bords de la Basse. Juste récompense après une saison sans fausse note. Grésèque et Pia sont devenus champions de France en s’imposant 33 à 26 face aux Baby Dracs.

viaLe champion c’est Pia – Lindépendant.fr.