Alors que les premiers coups des huitièmes de finale de la Lord Derby seront tirés demain, une inconnue demeure toujours quant à la participation de Salanque Méditerranée Pia XIII.

Exclu de la compétition par la commission de discipline de la Fédération, Pia attend aujourd’hui que son référé auprès du tribunal administratif soit étudié, dernière chance pour le club salanquais de disputer la Coupe de France dont il est le finaliste sortant. La FFR XIII a en effet refusé de réintégrer Pia comme le lui suggérait la récente conciliation du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF). Seul le tribunal administratif peut permettre à Pia de disputer la Coupe de France. Reste à savoir si ce référé sera étudié à temps.

A l’heure qu’il est, Lescure (qui devait affronter Pia) est déjà en quart. Place que viseront, dès demain, de « Petits Poucets » aux dents longues. Ainsi, en quart de finale, on est assuré de voir des clubs d’élite 2 voire de DN1 puisque les oppositions entre Villefranche et Cavaillon (élite 2) et Réalmont (DN1) et Tonneins (élite 2) sont les seules ne concernant pas de clubs de l’élite.

Cavaillon, vainqueur en championnat 26 à 22 à Villefranche et troisième au classement, a toutes les chances de poursuivre l’aventure. Au programme aussi, trois affiches entre des clubs d’élite 2 et des équipes d’élite. Toulouse se déplace à Lyon et ne devrait pas trembler face à une formation loin d’être brillante dans son championnat. Même pronostic du côté de la réserve du TO, les Broncos de Toulouse qui reçoivent Avignon. Le SOA, privé de Meads et de Gigot, deux joueurs qui sont partis en Australie, détient tout de même les clés de sa qualification. Enfin le derby du Ribéral entre Baho, leader de l’élite 2 et son voisin de la réserve des Dragons risque de ne pas être dépourvu de spectacle.

L’Aude, tête d’affiche

Mais les deux chocs de ces 8e auront pour site des fiefs audois. Carcassonne reçoit Villeneuve et Lézignan accueille Limoux. L’ASC, qui n’a pas la mémoire courte, sait très bien que les Lot-et- Garonnais ont une équipe de coupe. Hillen, d’un drop gagnant, avait évité la catastrophe l’an dernier. Carcassonne est donc sur ses gardes. Même son de cloche et respect de l’adversaire à Lézignan. Limoux amputé par les suspensions de Teixido, Braconnier et Bastien Almarcha doit aussi faire sans Key et Albérola. Lézignan, Vainqueur (30-22) en décembre à Limoux, est sur ses gardes.

Demain : ASC-Villeneuve (18 h 30) ; Lyon-Toulouse (16 h).

Dimanche (15 h) Réalmont – Tonneins ; Toulouse-Broncos – SOA ; Villefranche – Cavaillon ; Lézignan – Limoux ; Baho – St-Estève/XIII Catalan. Limoux se prépare à un match difficile à Lézignan.

viaCoupe de France : dernière chance pour Pia – Lindépendant.fr.