Baroudeurs

Jean Marc Crespo, un président ambitieux

1
Jean Marc Crespo, un président ambitieux

Jean Marc Crespo, un président ambitieux Ключар софия святая софия.

Jean-Marc Crespo, président de l’équipe de DN2, communique : pour faire taire certaines rumeurs, le XIII Baroudeur sera bel et bien présent en division nationale la saison prochaine. Смотрите Sonnenschutz Kia на сайте.
Animé de nouvelles ambitions, le staff technique sera confirmé avec Christophe Vela en tant que manager général assisté de Jean-François Rios pour la partie physique et Laurent Zamora pour la partie technique. Forts de leur quinzaine de dirigeants, les Baroudeurs repartent pour de nouvelles aventures en espérant, la saison prochaine, accrocher un trophée national.
La future poule Sud du championnat de France de Division Nationale sera composée de Saint-Laurent de la Salanque, Salses, Le Soler, Villegailhenc, Saint-Martin de Crau, Montpellier, Ferrals… et les Baroudeurs.
Deux autres poules composent cette division (24 équipes). Citons notamment, en poule Est, Toulon, entre autres, et en poule Ouest le retour de Sauveterre, l’arrivée de Bègles-Bordeaux et du champion de France de DN3 Le Loquet…
Les clubs de division nationale participeront également à la coupe lord Derby. Avec en plus le challenge Déjean reconduit, la saison des Baroudeurs sera très attrayante et les rencontres nombreuses…
Venez rejoindre ce club qui a l’amitié comme étendard !
Reprise des entraînements le mardi 20 aout, contact recrutement Jean Marc Crespo, 06.67.15.69.57.

DSC05815 (Copier)

Pacull garde espoir – Lindépendant.fr

0

Le 3e ligne n’a pas perdu toute ambition de jouer en Elite. En attendant, il s’éclate avec les Baroudeurs. Nul n’est prophète en son pays », précise le célèbre dicton. Mais qui n’a jamais connu cette situation ? Adulé, encensé loin de ses terres, et tout juste reconnu par les siens… Du haut de ses 24 ans, Cédric Pacull peut vous en toucher un mot. De ce maudit adage, lui qui n’a pas vraiment eu sa chance avec l’équipe première, avec laquelle il est pourtant sous contrat. « Il ferait le bonheur de beaucoup d’équipe l’Élite 1″, assure le président des Baroudeurs Jean-Marc Crespo. Alors pourquoi ? Pourquoi le solide troisième ligne piannenc (1,78 m pour 84 kg) n’a disputé que six petites rencontres cette saison avec le SM Pia ? Même pour lui, c’est dur à expliquer… «Il faut saisir les opportunités. Ça se joue à rien, des petits détails. Mais le rugby, c’est beaucoup de joie mais aussi des déceptions. Mais c’est comme ça, c’est la vie ». À défaut de faire la loi sur les pelouses d’Élite, le supporter de l’OM apporte son expérience (et son talent) au Baroudeurs de Pia. « On se connaît tous depuis que nous sommes gamins. Il y a une très bonne ambiance et surtout, on joue pour le village ».

Retour dans la lumière ?

Et l’histoire fonctionne plutôt bien. Dimanche, Pacull et ses « potes » accueillent les Audois de Ferrals, en demi-finale de championnat de France de Nationale 2. Avec l’étiquette de favoris. « Nous avons terminé premiers de la poule, donc nous sommes censés être au dessus. Mais sur un match, on sait jamais. Nous avons 80 minutes pour accrocher une finale », lance le Piannenc, qui affiche à son veston une Coupe de France en 2010. Et puis qui sait, une épopée avec les Baroudeurs pourrait très bien le remettre dans la lumière ? « Je ne désespère pas de réussir au niveau au dessus. Je pense que si on me donne ma chance, c’est possible. Je ne me considère pas comme un grand rugbyman, mais sur le terrain, je donne toujours le meilleur de moi-même », conclut, modeste, le Salanquais. C’est aussi ça, les grands joueurs… Pacull, l’enfant du village dont il connaît chaque recoin.

viaPacull garde espoir – Lindépendant.fr.

DSC03825

Interview Kamel Belkiri

0

DSC03825A deux jours d’une finale du Championnat du Roussillon face au Soler (voir affiche), nous avons voulu interwiever un des joueurs essentiels de cette équipe de copains qui, malgré les difficultés rencontrées, continue à exister. L’espoir Pianenc Kamel Belkiri, après une magnifique saison juniors, a tenté l’aventure Montpellier élite, est revenu à mi-saison renforcer les Baroudeurs, au sein desquels il retrouve ses anciens camarades de jeu.

Kamel la saison se prolonge avec cette finale ton sentiment ?
Notre objectif est d’être champion du Roussillon pour Jean Marc Crespo et tous les dirigeants, pour tout ce qu’ils font pour nous. On leur doit bien ça, ils se battent pour ce club donc à nous de leur renvoyer l’ascenseur.
Que penses tu de ton adversaire ?
Le Soler est une belle équipe avec des avants assez mobiles qui ont bougé pas mal d’équipes cette année, ils avancent sans cesse.
Comment les contrer ?
Déjà, le premier point sera de ralentir les tenus au maximum, de bien travailler, si on ne les ralenti pas assez ils vont jouer vite leurs tenus et on sait que derrière il y a des joueurs de qualité. On respecte cette équipe du Soler, comme eux nous respectent je pense…
Avec quelles armes ?
Nos renforts juniors nous ont fait du bien, c’est un peu notre second souffle, je dirais, Diego Reynier est capable de nous faire gagner à n’importe quel momentde la partie. Avec ses qualités d »attaquant, Gehenot est un centre perforant, il nous fait du bien. Maury et Rocher sont de très bons défenseurs, on a pu le voir à Saint Laurent en demi-finale. Si en plus on peut compter sur les avants Navarette et Janicot…
Quel a été ton parcours sportif ?
J’ai signé à Pia en juniors 1, nous échouons en quart de finale du championnat de France. Ma deuxième année junior, on gagne la coupe de France face à
Carcassonne juste avant d’échouer en finale du championnat face à Lézignan de deux petits points et la saison dernière avec la plus jeune équipe du championnat nous battons trois fois les catalans et perdons une demi finale de coupe dans les dernières secondes aux tirs au but face aux futurs champions de France.
Le club cher à ton cœur, malgré un titre de champion cette année, n’a pas annoncé encore s’il continuait l’aventure en élite, qu’en penses-tu ?
Le championnat sans Pia, personne ne l imagine. Pour avoir vécu le forfait de Montpellier, je ne souhaite à aucun joueur une telle mésaventure. Le championnat est déjà assez pauvre en équipe sans Lescure, peut être Pia, que restera-t-il 6, 7 équipes ? Je pense que Pia sera au rendez vous l’année prochaine et fera honneur à son titre avec, pourquoi pas, une équipe de jeunes Pianencs et un projet sur 2 ou 3 ans.

affiche le soler baroudeur

La compétition continue pour les équipes de SM Pia XIII

0

affiche le soler baroudeurLes minimes sauront dimanche s’ils sont qualifiés pour la demi finale du championnat de France (DN2). Les cadets se rendent à Pamiers prochainement pour continuer l’aventure et les Baroudeurs, qui se sont défaits de St Laurent en demi finale, disputeront le trophée Louis Diaz dimanche au Barcarés.

BAROUDEURS12013 [Miniature WP]

Avec l’amitié comme étendard…

0

BAROUDEURS12013 [Miniature WP]Le club des Baroudeurs de Pia, associé à l’école de rugby Salanque Méditerranée Pia, s’est vu attribuer par la FFR XIII l’organisation des demi-finales du championnat de France de Division Nationale 2, ce dimanche. La réserve de SM Pia affrontera Ferrals au stade Daniel-Ambert à 14h, avant l’autre demi-finale qui opposera Clairac au Soler. Jean-Marc Crespo attend forcément beaucoup de ce choc face à la réserve du FC Lézignan, ultime marche avant une finale qui ferait le bonheur de ce club familial.

Seul le deuxième ligne Cédric Pacull sera autorisé, comme en quart de finale, à renforcer les rangs des Baroudeurs, dimanche, les autres joueurs de l’effectif Elite utilisés en réserve ayant tous disputé plus de 9 rencontres en équipe fanion, mais cette situation n’est pas pour autant de nature à altérer les espoirs des « vert et rouge ».

Parce que les Baroudeurs, c’est avant tout une histoire d’amitié, partagée à la grande majorité entre des joueurs du village.

« C’est notre principal atout », assure Cédric Pacull, appelé à six reprises en Elite 1, cette saison. « Nous nous connaissons depuis que nous sommes tout petits, et l’esprit village est ancré en nous. »

Il n’oublie pas, non plus, que les Baroudeurs ont terminé devant Ferrals, au classement de la poule Sud de Nationale 1(4ès, avec deux longueurs d’avance sur le club des Corbières, 6è).

Et le président Jean-Marc Crespo partage cet avis : « Nous n’éprouvons pas le regret de n’avoir pu nous qualifier pour les phases finale de DN1, car Saint-Laurent de la Salanque, La Réole et Réalmont étaient un cran au-dessus, mais en tant que club participant aux play-off de DN2 le mieux classé au général de DN1 (les trois poules confondues), nous formulons évidemment beaucoup d’espoirs. »

Ferrals avait fait fort à Bompas

Reste que si les Pianencs l’ont emporté au match aller à Ferrals (41-24), ils se sont ensuite inclinés au retour (18-38), preuve de la difficulté qui les attend.

« Ferrals est dangereux, derrière son entraîneur-joueur Romain Lécina, car les Audois se connaissent également depuis longtemps, pour avoir fait partie des espoirs du FCL, et je n’oublie pas que face à eux nous avions pris l’eau en première mi-temps, à Bompas », admet volontiers le président salanquais.

Lequel sait, aussi, que « Christophe Coromina a effectué une excellente saison », que « Mathieu Datil, transfuge de Pia XV, est la grosse satisfaction de notre parcours, SM Pia s’intéressant d’ailleurs à lui dans la perspective de la prochaine saison », que « Yacine Benaribi est un gros travailleur », et que le demi d’ouverture Christophe Vela, toujours vert à… 41 ans, a imprimé un style dynamique à son groupe, pour sa première saison dans la peau de l’entraîneur-joueur.

Vela et la méthode stéphanoise

« Greg West (ndlr : aujourd’hui entraîneur des juniors de Saint-Estève-XIII Catalan) s’inspirait davantage de la méthode australienne, à savoir d’abord chercher à user physiquement l’adversaire, avant de libérer les ballons, alors que Christophe Vela n’est pas pour rien issu de l’école stéphanoise, il n’hésite pas à demander à ses joueurs d’écarter dès le premier tenu. »

Une méthode à risques, mais qui visiblement porte et ses fruits, et qui plait au public. Lequel ne devrait pas être déçu du spectacle proposé par les Baroudeurs, dimanche. Un groupe fort de 23 joueurs, sur les 28 comptabilisés en début d’exercice, qui obligera Christophe Vela à faire des choix douloureux, avant de remplir la feuille de match, mais qui renforce encore l’optimisme d’Henri Rosique, le « père » de ce club en outre candidat à l’organisation de la finale d’Elite 2, le dimanche 19 mai, Isabelle Muniesa, Gabriel Vicens, Antoine Alvarez et son incontournable micro porte-voix, autant de dirigeants qui rêvent de ramener au siège le bouclier de champion.

« Nous avons la chance de tabler sur une douzaine de dirigeants actifs », résume Jean-Marc Crespo, par ailleurs pas mécontent de la leçon de rugby étalée en quart de finale retour, contre Montgeron.

Car dimanche dernier au stade Daniel-Ambert, Anthony Bens, Damien Sanchez, Franck Lagrange, Rachid Chaouch, Christophe Puig, l’ardent Denis Rancière, Jean-Marie Didou, Cyril Balent, Julien Malet, Vincent Gonzalez, Julien Crespo, la perle Kamel Belkhiri, frère cadet de l’ailier de Palau Samir Belkhiri, ont amplement démontré qu’ils avaient les moyens de viser haut, très haut, cette année.

Avec l’amitié comme étendard…

viaNationale 2 : nouveau baroud de Pia ?.

DSC01875

Les Baroudeurs en demi

0

DSC01875LA FICHE TECHNIQUE

1/4 de finale retour de DN2

Baroudeurs Pia – Montgeron 54-13

Mi-temps 20-8. Arbitre : Patrice Benausse.

Baroudeurs : 10 essais  Lagrange (2), Cédric Pacull (21, 42, 59, 63), D. Sanchez (22), V. Gonzalez (35, 76), Kamel Belkhiri (45), Benaribi (69), 7 transformations Kamel Belkhiri (21, 35, 42, 45, 63) et Cédric Pacull (59, 76).

Montgeron : 2 essais Pereira (38), Lefebvre (56), 2 pénalités Baillade (18, 25), 1 drop Baillade.

Carton rouge à Montgeron : Pereira (68).

Baroudeurs : A. Bens – D. Sanchez, F. Lagrange, Chaouch, Datil – (o) Vela, (m) Puig – Rancière, Didou, Cyril Balent – Cédric Pacull, Benaribi – Ch. Coromina.

Sont entrés en jeu : Malet, Julien Crespo, Vincent Gonzalez, Kamel Belkhiri.

Montgeron : Courtai – Ponge, Dabra, Pelardy, Lefebvre – (o) Thomas Guizien, (m) Zerwetz – Thomas, Pereira, Baillade – Paulet, Vamur – Simon Guizien.

Est entré : Gomez-Varela.

viaMontgeron : devoir accompli malgré l’élimination.

DSC_0027 [Miniature WP]

Plus de droit à l’erreur pour les juniors de SM Pia XIII

0

DSC_0027 [Miniature WP]Maîtres de leur destin lors des quatre dernières journées, les protégés du duo Arasa-Garcia on enchaîné de mauvaises prestations et se retrouvent, malgré leur victoire sur Avignon, à la place de cinquième, le SOA ayant un meilleur goal average. Une équipe du SOA régulière qui, contrairement aux Pianencs, n’a pas laissé des points en chemin face aux équipes de bas de tableau. Difficile de connaitre à l’avance l’issue du match de barrage entre ces deux formations car si d’un coté Avignon à l’avantage du terrain, son public et un parcours en championnat exemplaire, les Salanquais peuvent surprendre s’ils arrivent à jouer comme ils l’ont fait face aux favoris Toulouse et XIII Catalan. Mais voilà, ils seront privés de l’arrière Patrick Reynier (fracture du nez à l’entrainement) et de leur ouverture international Patrick Toreilles (déchirure) et devront évoluer avec une charnière inédite. Ce samedi, 24 juniors ont évolué pour la dernière fois de la saison face aux provençaux sur l’herbe du stade de la Basse. Les sept appelés en seniors ont pris de l’assurance après leur prestation exemplaire et les dix-sept autres juniors se sont défaits de leur adversaires sur un score sans appel. Il leur faudra donc jouer de la même façon pour atteindre la demi finale. Rencontre ce samedi 14h au stade de St Ruff en Avignon. Voir ici.

Les Baroudeurs ont appris bien après le match que l’arbitre et le délégué ont validé une  transformation que ni le public ni les arbitres de touche n’ont vu valable. Ils se retrouvent donc défaits 19 à 20 à Montgeron et devront en match retour ce samedi gagner de deuxc points minimum pour accéder à la demi finale qui aura lieu le week end suivant à Pia (club organisateur des deux demi finales). Le groupe retrouvera ses titulaires n’ayant pu faire le déplacement en région parisienne et devrait parvenir à se qualifier.

Les minimes, quant à eux, reçoivent à nouveau à domicile l’équipe d’Entraigues. Il faudra tout gagner sur la pelouse de la Basse pour terminer dans les deux premiers et accéder aux demi finales car les déplacements à venir seront difficiles et Carpentras revanchard risque de poser problème à l’extérieur.

Les minimes en mode play-off

Pia 3 sur 4

0
Les minimes en mode play-off

Les minimes en mode play-off

Les minimes remportent leur premier match de poule qualificative (32 à 12) pour les demi-finales face à Carpentras, qui les avait éliminés en coupe de France cette saison. Déplacement à Entraigues le week end prochain face à une équipe qui vient de passer cinquante points à Villeneuve sur Lot.

Les juniors, qui « se sont perdus » la quatrième place synonyme de barrages à domicile face à Carcassonne et Limoux (deux matches nuls), déploraient l’absence de six des leurs, titularisés en première, de leur meneur Allan Toreilles (blessé), ont malgré tout rempli le contrat. En jouant sans pression, en laissant au vestiaire leur exaspérante indiscipline, les protégés du duo Arasa-Garcia ont pris le meilleur sur les provençaux en livrant un des matches les plus sérieux et appliqués de la saison (42 à 16). Casse tête pour les entraîneurs quand il s’agira de composer une équipe pour le déplacement en barrage le week end prochain en Avignon avec 24 joueurs méritants !

Un sans faute des réservistes Baroudeurs en élite

Un sans faute des réservistes Baroudeurs en élite

Les Baroudeurs, après un long voyage en Ile de France, reviennent victorieux de Montgeron (19 à 18). Les protégés du président Crespo, bien que privés de cinq titulaires ayant évolué en élite, ont donc assuré à l’extérieur et devront terminer dans les deux premiers pour disputer la demi finale de championnat DN2.

Félicitation aux jeunes juniors et réservistes composant l’équipe 1 qui se sont inclinés 36 à 12 face au quatrième du championnat, Avignon. Le réservoir de joueurs Pianencs est tel que malgré l’absence de quatorze titulaires élite mis au repos, les trois équipes (juniors, réserve et première) ont rempli le contrat de la plus belle des manières. Les joueurs, loin des polémiques, ont simplement fait honneur à leur maillot avec fierté !

Le jeune Belkiri, déterminant dans cette rencontre

Le drop de Kamel Belkiri donne la victoire aux rouges et verts

0
Le jeune Belkiri, déterminant dans cette rencontre

Le jeune Belkiri, déterminant dans cette rencontre

MONTGERON – BAROUDEURS PIA 18-19

Mi-temps 10-13

Arbitre : M. Loichot

Montgeron : 3 essais Zerwetz (16), Sabra (39), Pereira (58), 2
transformations (39, 58) et 1 pénalité (59) Millecamps.

Baroudeurs : 3 essais Chaouch (11), Datil (24), Lagrange (80), 3
transformations et 1 drop (24) Kader Belkhiri.

Le co-entraineur Jeff Rios félicite ses troupes

Belle victoire du XIII Baroudeur face un solide adversaire

0
Le co-entraineur Jeff Rios félicite ses troupes

Le co-entraineur Jeff Rios félicite ses troupes

Les protégés du tandem Rios-Véla ont rempli leur mission en remportant le derby de la Salanque et se qualifient directement pour les 1/4 de finale de DN2.

L’équipe continue sa progression et reste sur une bonne dynamique. On a encore pu constater la solidité défensive du collectif pianencq qui fait preuve de beaucoup de solidarité et d’abnégation. Néanmoins, même si il y a du mieux en attaque, l’équipe doit faire preuve de plus d’application et de respect des consignes des coachs, cependant le collectif commence à moins se reposer sur ses individualités et compte moins sur un exploit des renforts de l’équipe première, même si la plus-value apportée par ces derniers reste indéniable.
Malgré les nombreuses absences (Zamora; Amat; Cabestany…..) le groupe se resserre et aborde les  phases finales avec beaucoup d’envie et une relative sérénité.
Le sérieux est de retour aux entraînements et les coachs peuvent s’appuyer sur un effectif conséquent, malgré les nombreuses blessures qui ont mis fin à la saison d’éléments clé.
Le XIII Baroudeur entend bien revivre cette saison l’ivresse des phases finales et tout un club pousse dernière cette équipe qui, malgré les aléas, demeure un sérieux prétendant aux titres.

Haut de page