Le trois quart centre Pianencq Christophe CALEGARI est le mieux placé pour nous parler de cette équipe Saint Gaudinoise avec laquelle il fut Vice-champion de France en 2003 et Champion de France en 2004, avant de rejoindre l’équipe de l’UTC puis en 2007 sa salanque natale. nedbank forex

SM13.INFO : Christophe, tu es toujours indisponible suite à une vilaine fracture du pouce, comment se passe ta rééducation ?

Je viens juste d’obtenir le feu vert du chirurgien, et je reprends tout juste l’entrainement avec le groupe. Je me serai bien passé de ces congés forcés et après sept semaines sans compétition, il me tarde de rechausser les crampons le dimanche.

SM13.INFO : Quels souvenirs  gardes-tu de tes années Saint-Gaudinoises ?

Que des bons souvenirs : un manager digne de ce nom, un entraineur qui m’a fait confiance, une équipe très compétitive avec des joueurs talentueux, un état d’esprit, un super club de supporters, je n’ai jamais retrouvé cette ferveur ailleurs, enfin c’était vraiment le bonheur de jouer dans cette équipe à ce moment là ; j’ai eu une chance incroyable. Il y a eu aussi des moins bons moments, surtout la dernière saison en 2005, que je n’ai pas terminé.

SM13.INFO : Les ours ont connu quelques soucis à l’intersaison,  ce bastion du rugby à 13 français a éprouvé les pires difficultés avant de confirmer sa présence parmi  l’élite française.  Un profond remaniement a été opéré au sein du club. Selon toi, leurs résultats sont ils probants ?
Comme beaucoup de clubs ces dernières années, Saint-Gaudens a connu des ennuis financiers pour diverses raisons, à cela s’ajoute le fait qu’il est de plus en plus difficile de convaincre des partenaires dans une ville où le rugby à 13 est très peu soutenu par la collectivité locale.
Quand une équipe s’enlise dans le classement, on ne peut pas dire que les résultats soient probants. Je pense que cette équipe n’a pas su se renouveler à temps, les cadres qui forment l’ossature même de cette équipe étaient déjà ceux qui l’étaient il y a huit saisons, quand j’y ai débuté en première, en d’autres termes cette équipe est vieillissante et le sang neuf est peut-être un peu trop jeune pour que la mayonnaise prenne desuite.

SM13.INFO :  SM PIA 13 a déjà perdu deux fois contres les FCL et l’ASC , votre équipe peut elle titiller les ténors en cette fin de championnat ?
A l’inverse de Saint-Gaudens, PIA est une équipe qui a su se renouveler suite à ses grandes victoires. Notre équipe a encore beaucoup de travail à fournir pour ramener le titre mais à la différence des autres clubs, l’équipe est très jeune et déjà très compétitive. Pour moi, perdre quatorze joueurs à l’intersaison et être second à mi-parcours en ayant perdu contre deux grosses équipes, est un résultat excellent, sincèrement j’ai du mal à croire qu’une équipe renouvelée comme la notre cette année aurait pu faire mieux.
Pour moi ça ne fait aucun doute, cette équipe sera championne de France, mais peut-être pas desuite… mais si il y a une petite chance, on la saisira.

SM13.INFO : A quand est prévu ton retour au sein de l’attaque salanquaise ?
Dès ce week-end si le coach a besoin de moi ; j’ai besoin de temps de jeu afin d’être prêt pour les grosses échéances, pour moi le plus tôt sera le mieux.